fbpx

« Cher journal… » : Et si on se mettait à écrire ?

La pause détente
« Cher journal… » : Et si on se mettait à écrire ?

Inutile d’avoir le vécu d’une célébrité ou le style de Chateaubriand pour écrire sur sa vie. L’envie, un stylo et quelques feuilles de papier suffisent.

L’exercice peut sembler pompeux, réservé à une élite à la vie bien remplie et à la plume affutée. Du tout ! Coucher ses souvenirs sur le papier est accessible à toutes et à tous : non seulement c’est passionnant, mais ça fait du bien, surtout à celui qui tient la plume.

 Le roman dont ils connaissent le héros

Vos souvenirs peuvent vous sembler d’une banalité sans nom ; pour les générations suivantes, ce sont des pépites. Il est toujours passionnant de savoir comment vivaient nos aîné·e·s il y a 20, 30 ou 50 ans. Les passe-temps, les professions, les vêtements, l’alimentation évoluent vite. Ecrivez ce que vous portiez, mangiez, aimiez…

C’est ce qu’on appelle l’histoire avec un petit h et c’est souvent aussi intéressant qu’avec un grand. Vos proches risquent de dévorer les pages de ce roman historique, d’autant qu’ils en connaissent les héro·ïne·s.


« Tu dirais quelle année, toi ? »

Écrire, ça réveille aussi la mémoire. Au fil de l’écriture, on parie que vous aurez envie d’échanger avec les personnes qui ont vécu certains moments avec vous, de décrocher le téléphone pour appeler un vieux copain perdu de vue, votre fils ou cette cousine avec qui vous faisiez les 400 coups.

Se souviennent-ils de telle anecdote ? En gardent-ils le même souvenir ? En quelle année était-ce, déjà ? La conversation promet d’être longue et palpitante…

 

La madeleine de Proust

Ecrire est un plaisir auquel on prend vite goût. Plaisir de faire travailler sa mémoire… Plaisir, au fur et à mesure qu’on noircit les pages, d’améliorer son style et son orthographe (si vous hésitez sur un mot, gardez un dictionnaire et un Bescherelle à portée de main). Et plaisir surtout de porter la focale sur les moments heureux et toutes ces petites madeleines qui font tellement de bien.


Un·e de vos proches pourrait bien être un·e écrivain·e en herbe ? Transférez-lui cet article.