fbpx

Le vrac a le vent en poupe

Le vrac a le vent en poupe

Les balades avec Mamie pour remplir les pots de yaourt chez l’épicier du village, ça vous dit quelque chose ?

Avant l’arrivée des emballages jetables tous azimuts, le vrac et la consigne étaient bien ancrés dans nos habitudes. Aujourd’hui, cette tendance a de nouveau la cote.

Argument écologique ? Oui, mais pas seulement. Acheter des produits tout nus, c’est aussi une manière de réduire les coûts liés aux emballages pour avoir des ingrédients de meilleure qualité.

.

Sortir des sentiers battus

Désormais, le vrac ne se limite plus aux produits laitiers. Vous pouvez par exemple remplir vos bouteilles d’huile ou de vin, acheter vos pâtes ou vos biscuits, et même faire le plein en produits ménagers, savons et cosmétiques.


Comment passer au vrac ?


1/ En faisant ses emplettes au marché

Rien de nouveau sous le soleil, le marché reste le rendez-vous par excellence pour acheter en vrac. On vient avec ses sacs en tissus et ses bocaux, et le producteur sera ravi de vous servir sans sac plastique.


2/ En adhérant à une AMAP

Pour récupérer chaque semaine un panier de produits frais en direct de la ferme, l’AMAP constitue une alternative. Les « Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne » permettent à des groupes de consommateurs de négocier avec les agriculteurs un prix équitable pour leurs produits et de faire vivre les productions locales. Retrouvez ici la liste des Amap près de chez vous.


3/ Dans les magasins spécialisés

De nombreux réseaux d’épiceries, comme par exemple Day by day, se déploient à vitesse grand V dans toute la France. Parmi la centaine de produits proposés, on vous met au défi de trouver ce qu’il pourrait bien vous manquer. Pour trouver les magasins pour acheter en vrac près de chez vous, rendez-vous ici. 

 

Vous souhaitez partager cet article avec un(e) ami(e) vraco-sceptique ? Transférez-lui ce message.