fbpx

Un diagnostic pour adapter le logement de votre proche

Les conseils entre Freds
Un diagnostic pour adapter le logement de votre proche

Pour vivre ses vieux jours en restant chez soi, il peut être utile d’adapter son logement. On vous explique comment faire appel à un·e professionnel·le pour réaliser un diagnostic chez vous ou votre proche.

Baignoire, tapis, marches… Lorsque l’on perd en autonomie, même son propre domicile qu’on connaît si bien peut prendre des allures de parcours du combattant. Anne-Marie, une Fred de la communauté, s’est retrouvée face à ce problème suite à l’hospitalisation de son mari après une chute : « J’appréhende son retour car il faut réorganiser beaucoup de choses et démonter des meubles ». Pour y remédier, il est souvent nécessaire d’envisager quelques aménagements. Heureusement, il existe de super coachs qu’on appelle des ergothérapeutes. Leur métier ? Nous aider à neutraliser tous les obstacles. C’est notamment le cas de Manon Coquillat, qui nous a aidé à y voir plus clair. 

 

Le bilan ergothérapique

 

L’ergothérapie, quésaco ? En ergothérapie, on cherche à  « assurer un équilibre entre la personne, son environnement et l’activité qui pose problème » nous explique Manon. L’objectif ? Faire en sorte que la personne soit le plus autonome et indépendante possible dans son quotidien. « Pour cela, on prend en compte ses capacités, incapacités, la contrainte physique de son logement et de l’activité elle-même. Il s’agit d’une analyse ultra-personnalisée pour essayer de comprendre ce qui pose problème et trouver des alternatives. »


Dans quel cas faire un bilan ? Il peut être utile de faire appel à un ergothérapeute dès lors que votre proche bute sur un aspect de son quotidien. Par exemple si votre maman a du mal à entrer dans sa baignoire, si votre père peine à sortir de son lit, si votre conjoint n’arrive plus à cuisiner comme il le voudrait ou encore si votre femme ne parvient plus à marcher sur de longues distances. Comme le souligne Manon, « un ergothérapeute intervient lorsque la personne n’est plus en mesure d’effectuer une tâche qu’elle faisait sans difficulté auparavant. »

Comment ça se passe ? Tout débute par un rendez-vous au domicile concerné. L’ergothérapeute commence par s’entretenir avec le proche et/ou l’aidant·e pour connaître ses activités du quotidien et ses antécédents médicaux. Il évalue ainsi les capacités et incapacités de la personne avant de passer au peigne fin l’ensemble du logement lors d’une visite détaillée. Comme l’explique Manon, « C’est grâce à ce rendez-vous que l’on peut évaluer si des petits aménagements sont suffisants ou s’il faut vraiment revoir la structure architecturale du lieu ». 

 

Comment faire appel à un ergothérapeute ? 

 

Pour les retraités de 75 ans et plus, l’Agirc-Arrco a mis en place le diagnostic « Bien chez moi ». L’idée ? Bénéficier d’un bilan personnalisé par un·e ergothérapeute contre une participation forfaitaire de 15 euros. Le reste des dépenses est pris en charge par la caisse de retraite complémentaire. 

Comment ça marche, concrètement ? 

#1 Pour bénéficier du diagnostic « Bien chez moi », il suffit de contacter le 09 71 09 09 71 (prix d’un appel local depuis un poste fixe). Au bout de quelques secondes, on vous demandera de composer le numéro de votre département. Puis vous serez mis en relation avec un·e conseiller·e qui vous demandera quelques informations (nom, prénom, coordonnées, caisse de retraite) pour vérifier que vous/votre proche êtes bien éligible au service. 

#2 Le/la conseiller·e vous mettra ensuite en contact avec un·e ergothérapeute avec qui vous pourrez fixer une date de rendez-vous. Il/Elle se rendra au domicile de votre proche dans un délai d’un mois.

#3 Lors du rendez-vous, l’ergothérapeute effectue une analyse des besoins de votre proche et rédige un bilan personnalisé avec ses recommandations pratiques dans les jours qui suivent la visite. Si certains travaux sont recommandés, le service Bien Chez Moi vous accompagne pour rechercher des aides afin de les financer. 

Si cela vous intéresse, on vous invite à visionner cette vidéo qui explique le déroulé de la visite :


Des premières idées pour aménager un domicile 

 

Manon nous a aussi donné quelques premiers conseils à appliquer et adapter en fonction de la personne que vous aidez : 

#1 Vérifier que le lieu de vie est bien éclairé, surtout dans le cas d’une personne âgée ou qui a des troubles visuels. Veiller dans ce cas à ce qu’elle porte bien ses lunettes et que les lunettes soient adaptées à sa vue.
Dans le même registre, il est important de s’assurer que la personne est capable d’entendre l’alarme du micro-ondes ou la sonnerie de la porte d’entrée. Si ce n’est pas le cas vous pouvez lui proposer le port d’un appareil auditif. 

#2 Être vigilant à ce qu’il y a au sol. Ne pas hésiter à retirer les tapis et tout ce qui pourrait provoquer des chutes. On préconise aussi des chaussures antidérapantes qui maintiennent les pieds pour avoir de bons appuis au sol. Manon recommande par exemple les chaussures de la gamme Gibaud à retrouver ici (environ 50 à 65 euros selon le modèle) ou les chaussures de la marque Pullman à retrouver ici (à partir de 42 euros). 

#3 Il est très souvent nécessaire de rehausser le mobilier, comme les pieds du lit ou du canapé, pour qu’ils soient à la bonne hauteur. En effet, le mobilier que l’on trouve dans le commerce est relativement bas, ce qui complique la tâche pour s’asseoir et se lever. 

#4 La salle de bain nécessite très souvent des aménagements. Mieux vaut par exemple privilégier les douches à l’italienne, ou avec un bac extra plat, et les lavabos sans colonne. En effet, si la personne a une maladie évolutive, il faut qu’elle ait la place de mettre ses jambes dessous même si elle est en fauteuil roulant. 

Attention aussi à l’eau qui fait glisser. Il est préconisé de bien délimiter la zone d’eau et la zone sèche, en ajoutant pourquoi pas un tapis de bain anti-dérapant.

 

 

Manon Coquillat est ergothérapeute dans le département du Var (83). 

Informations et contact juste ici.

 

 

On espère que ces conseils vous seront utiles. Si des questions vous trottent dans la tête, vous pouvez les poser sur le groupe Facebook Bonjour Fred juste ici.