fbpx

Vers un quotidien zéro déchet ?

Vers un Quotidien zéro déchet ?

Pour protéger la planète, trier c’est bien… Mais produire moins de déchets, c’est mieux. C’est la conviction de ceux qui adoptent un mode de vie « zéro déchet » (ou zero waste en anglais).

Pourquoi passer au zéro déchet ?

Quand on sait qu’en Europe, chaque année, 25,8 millions de tonnes de déchets plastiques sont produites (soit quelques 2550 Tour Eiffel), on se dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir, c’est-à-dire trier. Accrochez-vous : 1 million de bouteilles en plastique sont achetées chaque minute. De quoi donner envie de brandir sa gourde.

 

Concrètement, ça consiste en quoi ?

Il y a des gestes très simples, que nous sommes nombreux à faire instinctivement : penser à prendre un sac en toile pour faire ses courses ou cuisiner des produits bruts, qui sont souvent bien moins emballés que les produits transformés. Une quiche toute faite, par exemple, est protégée par un carton et du plastique et de l’aluminium !

Mais il y a aussi des initiatives plus poussées : composter ses déchets alimentaires, refuser tout ce qui est jetable (du coton démaquillant au gobelet en passant par la paille), réparer un objet ou lui donner une deuxième vie au lieu de le racheter en neuf.

 

4 conseils simples

  • Commencer par une gourde réutilisable.
  • Limiter le jetable, des capsules de café (OUI à la cafetière à l’ancienne) aux bouteilles d’eau en passant par les rasoirs.
  • Vive les épiceries en vrac : on y vient avec ses contenants (sachets plastiques, bocaux…) pour acheter de l’huile d’olive, des noisettes, du savon… Le site Réseau Vrac les répertorie.
  • On accepte le défi Rien de Neuf : pendant un an, on privilégie la réparation, la récupération, le troc ou la seconde main à l’achat de produits neufs. Ça vaut pour les meubles ou même pour les smartphones (à dégoter sur Backmarket : ils sont même sous garantie !).

 

Alors, on s’y met ?
Partagez ces idées à un ami : plus une idée est partagée, plus elle a d’impact.