fbpx

Le grand déménagement

Les conseils entre Freds
Le grand déménagement

Accompagner ses parents en maison de retraite est souvent une décision difficile.

Quand sauter le pas ? Comment choisir ? Quelles démarches effectuer ? Il y a autant de cas de figures que de Freds : en voici quelques-uns.

 
L’histoire de Nicole, qui refuse de culpabiliser

« Je viens de remplir les documents pour que mon mari entre en EHPAD. Il a perdu son autonomie il y a trois ans suite à un AVC – et aujourd’hui, je suis épuisée, à la fois moralement et physiquement. C’était une décision difficile à prendre, mais je pense que dans ces cas-là, il faut savoir s’écouter et prendre soin de soi. On a trouvé un établissement à taille humaine, qui a l’air vraiment bien.

Je regrette que certains jugent hâtivement, ou aient des réflexions culpabilisantes… C’est à la fois pour le bien-être de mon mari et le mien. J’aurais eu trop peur de me laisser dépasser par la situation, et de ne plus vivre, mais seulement survivre. »

L’histoire de Michèle, qui a beaucoup cherché pour être satisfaite 

« Ma mère avait fait un ou deux AVC qui n’ont pas été remarqués. Après une perte d’autonomie contre laquelle on a rien pu faire, je l’ai aidée à trouver un EHPAD en Charente-Maritime. Elle y était très bien soignée, l’établissement était tenu par des religieuses. On y a trouvé une attention rare, des chambres spacieuses, un cadre agréable et un bâtiment bien tenu.

Cet EHPAD n’est même pas répertorié dans les services d’action sociale du département ou de la ville de Sainte, on en a entendu parler par un ami : il faut toujours demander autour de soi. »

 


L’histoire de Nanie, qui fait tout pour garder sa mère à domicile

« J’ai décidé de tout faire pour que Maman reste chez elle. Ça a été un vrai chamboulement dans ma vie de famille : il faut être beaucoup plus présent.
Cela demande beaucoup d’énergie, surtout lorsqu’on est enfant unique.

Et je dois aussi faire face à l’incompréhension de mes propres enfants, qui ne comprennent pas qu’elle ne soit pas déjà en maison de retraite… Mais moi, je veux qu’elle profite de sa maison aussi longtemps qu’elle le pourra. »


L’histoire de Françoise, qui a du mal à sauter le pas

« À 90 ans, je n’ai pas de souci de santé particulier, mais je sais quand même que je ne pourrai pas habiter chez moi seule indéfiniment. Je suis donc sur la liste d’attente d’une maison médicalisée. Si la place se libère, je dois déménager et la prendre, ou refuser et repousser l’échéance… En prenant le risque qu’une nouvelle place ne se libère pas avant le moment où j’en aurai besoin.

L’étape qui fait drôle, c’est le déménagement : mes enfants vont m’aider, car je ne pourrai garder qu’une petite partie de mes affaires dans ce studio de 25m2. »

Vous commencez vos recherches ?

Vous pouvez vous tourner vers : 

Votre entourage : Un établissement « testé et approuvé » par la maman de la voisine, c’est toujours plus rassurant. On fait confiance au bouche à oreille pour avoir les meilleures informations : l’essentiel, c’est d’en parler autour de soi. 

Un annuaire en ligne : Essentiel Autonomie liste les EHPAD par département, en précisant leurs tarifs, leurs coordonnées, leurs spécialités. Une adresse dans l’Aude en mesure d’accueillir un proche atteint d’Alzheimer ? Il suffit de demander.

Des spécialistes : PappyHappy permet de découvrir les avis d’autres familles et de clients mystère qui « testent » les établissements. Cerise sur le gâteau, on peut également échanger avec un conseiller qui connait le sujet sur le bout des doigts.

Vous avez des conseils pour trouver le bon établissement, ou envie de réagir à cet article ? La discussion est toujours ouverte sur le groupe Bonjour Fred.