fbpx

Libérons la parole

Libérons la parole

Des discussions avec des personnes qui aident leurs proches, on en a eu pas mal. Notre constat : qu’est ce que ça fait du bien, d’en parler !

Pourtant, on ne sait pas toujours vers qui se tourner pour amorcer le dialogue. Et si on en parlait…


… En famille

 Les petits-enfants, les cousins, les frères et sœurs : hop, on réunit tout le monde dans un groupe Whatsapp dédié au suivi de votre proche. Pratique pour partager en un clic des photos des visites, des bulletins de santé, des infos pratiques, des encouragements…

Pour faire le pont entre physique et digital, des entreprises innovent. Parlapapi permet par exemple de partager des nouvelles avec son aîné qui ne peut plus se déplacer. Les petits-enfants envoient des photos et petits mots via internet, qui arrivent par courrier, joliment imprimés, chez les grands-parents.

 … Entre aidants


Parce que parfois, ça fait du bien de parler avec des personnes qui vivent la même chose que nous, on a créé le groupe Facebook Bonjour Fred. Vous pouvez partager vos doutes, poser des questions sans tabou ou même vider votre sac.

C’est le cas de Dominique, qui a trouvé des réponses à ses questions lors de l’emménagement de son père dans une résidence pour séniors.
« Libérer la parole, c’est bien pour sortir de l’isolement », note Bertrand, psychologue spécialisé… Bonjour Fred est là pour ça !  

… Entre le Fred et l’aidé

 Dire les choses, tout formuler à voix haute, ça aide beaucoup… Autant chez l’aidant que chez l’aidé. « La prise de décision doit toujours se faire à plusieurs, en prenant en compte l’avis du principal intéressé », note Bertrand, notre psy spécialisé.

« Même quand on pense bien faire, ce n’est pas protéger la personne que de l’exclure du dialogue ». Donc qu’il s’agisse de petits changements ou de grands bouleversements, on communique autant que possible.

Et quand certaines maladies neurodégénératives, comme les cas d’alzheimer, compliquent les choses et bloquent le dialogue, « il faut de la patience » selon France. Elle qui a connu ce cas de figure avec un proche le sait : « il ne faut pas avoir peur de tout répéter ».

 … Dans le débat public


Les chiffres sont éloquents : en France, on est des millions (selon la source, le nombre varie de 3 à 8 millions) à être concernés par l’aidance… Et pourtant, de nombreuses personnes ne savent même pas de quoi il s’agit. Y compris parmi les aidants !

Ces prochaines années, faire face au vieillissement de la population sera un grand défi. Notre petit doigt nous dit qu’il sera plus facile à relever si on lève les tabous qui entourent encore le sujet.


Allez, on lance le débat : amorcez le dialogue en transférant cet article.