fbpx

Couler des (vieux) jours heureux

Couler des (vieux) jours heureux

Passé 70 ou 80 ans, la question du logement se pose souvent. Sur le papier, permettre à nos proches de rester chez eux semble être la solution idéale.

Mais dans la réalité, les cinq coups de fil par jour pour vérifier que tout va bien peuvent être révélateurs. 

.

Un dilemme pas si cornélien

Elle est encore peu connue, mais il existe une solution autre que le maintien à domicile ou la maison de retraite : l’accueil familial. Sorte de famille d’accueil revisitée, ce dispositif permet à des auxiliaires de vie agréées d’héberger chez eux une personne âgée en échange d’une rémunération.

Au programme pour le locataire : une chambre à soi, de la convivialité, plus d’autonomie dans ses déplacements. Et quelques économies à la clé. C’est Christine, une Fred de 59 ans, qui nous a mis sur la piste de cettefamille.com. Cette plateforme met en relation les familles d’accueil et celles en recherche d’une place pour un proche.

  

Bienvenue dans la famille


Depuis 3 ans, l’idée de cettefamille.com fait son chemin avec 2 750 familles d’accueil. Et de plus en plus d’aînés font le choix de cette transition douce. Dans une petite maison en brique rouge du nord de la France, Pierre, 80 ans, a définitivement posé ses valises chez Valérie.


Souvent testé à
l’occasion de vacances, le voyage se transforme parfois en séjour à durée indéterminée. Comme Nicole et Josiane qui ne quittent plus le moulin normand d’André Emmanuel, 62 ans. « Elles m’aident à éplucher les légumes. Au jardin, elles taillent les rosiers » raconte celui qui les considère aujourd’hui comme ses « grands-mères de cœur ».

 

Vous êtes intéressé.e par cette solution ? 
Plus d’informations sur le site
cettefamille.com