fbpx

Jusqu’où le déni peut-il mener ?

Les conseils entre Freds
Jusqu’où le déni peut-il mener ?

Chez Bonjour Fred, on s’est aperçu que la vie d’aidant·e est jalonnée d’émotions diverses, complexes et contradictoires. Alors on a voulu trouver des clés pour vous aider à mieux appréhender ces moments de vie.

Mon père a toujours été dans le déni. J’avais beau lui dire Papa, Maman a la maladie d’Alzheimer et ça ne va pas s’arranger, il n’a jamais compris qu’elle était malade.Ces mots sont ceux d’Elisabeth dans le nouvel épisode du podcast Bonjour Fred. Lorsqu’elle apprend que sa mère est atteinte de la maladie d’Alzheimer, son monde s’effondre. Et elle doit gérer une autre difficulté : le déni de son père.

La perte d’autonomie d’un.e proche peut déclencher des réactions de déni plus ou moins violentes. Et ce déni peut mener à des actions aux conséquences importantes : par exemple, refuser de faire venir une aide ménagère parce qu’on est convaincu·e de pouvoir nettoyer sa maison seul·e, continuer à conduire alors que cela devient dangereux, ou encore ne pas aller chez le médecin pour se faire soigner.


 

Pour écouter ce podcast* en version audio, vous pouvez cliquer juste ici ou vous rendre sur la plateforme Spotify juste là

* Podcast : émission audio exclusivement disponible sur Internet.

 

D’où vient le déni ? Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsqu’on ne parvient pas à accepter la réalité ? Et comment réussir à protéger ses proches quand ils n’arrivent pas à admettre qu’ils vieillissent ?

On a posé toutes ces questions et beaucoup d’autres à Bertrand Boudin, psychologue spécialiste des questions autour du vieillissement. Il nous explique d’où vient le déni du père d’Elisabeth et ce qu’essaie de faire son cerveau en occultant la maladie de sa femme. À travers le témoignage d’Elisabeth, Bertrand Boudin décortique aussi les rouages de la maladie d’Alzheimer. Il parle par exemple du rôle essentiel des aidant·es dans la stimulation d’un·e proche malade. Ensemble, on évoque aussi les décisions parfois compliquées qu’on est amené·e à prendre pour protéger un·e proche.

On espère que cet épisode vous donnera quelques outils pour réagir au mieux si vous êtes confronté·e au déni d’un·e proche ou au diagnostic de la maladie d’Alzheimer.

 

Si vous connaissez quelqu’un qui serait intéressé par ce sujet, vous pouvez lui partager l’article pour qu’il y jette un petit coup d’œil.