fbpx

La séance d’aérobic

La séance d’aérobic

Du lit au fauteuil, du fauteuil au lit, ou encore du fauteuil aux toilettes, s’occuper d’un proche s’apparente parfois à une séance de sport.

Rester au lit toute la journée, beaucoup en rêvent sur le papier. En réalité, être alité(e) implique plusieurs manipulations, comme de bouger toutes les deux heures par exemple, pour le confort mais aussi pour la circulation du sang. D’ordinaire, ce sont les professionnels de santé qui effectuent cette gymnastique bien rodée du lever, porter, coucher. Mais en leur absence, on se retrouve au pied du mur : comment déplace-t-on un proche sans se casser le dos

.

La technique du cheval d’arçon


Vous souvenez-vous des cours de gym à l’école ? On ne vous parle pas du trampoline, mais plutôt du fameux cheval d’arçon qu’il fallait enfourcher. Eh bien vous voilà devant l’obstacle à nouveau, mais il est imaginaire cette fois-ci : tout est dans la position.

Les pieds sont écartés et fermement plantés au sol. Les genoux sont légèrement fléchis. Quant au dos, il doit rester aussi droit que celui d’un cavalier. Ensuite, laissez vos jambes faire le boulot. Lors du transfert, contractez légèrement les tablettes de chocolat et maintenez un contact étroit avec le corps de votre proche. Surtout, prenez votre temps. Qui va piano va sano.

  

Mettre le pied à l’étrier


A la longue, ces déplacements peuvent tirer sur la corde. “C’est le pharmacien du village qui m’a appris qu’on pouvait louer gratuitement un soulève malade, en étant remboursé par sa mutuelle. Ça change la vie !” déclare Nanie, une Fred qui s’occupe de sa mère alitée.

C’est ce même pharmacien qui lui a expliqué comment s’en servir. Il m’a fait la démo dans sa boutique en se mettant dans le harnais, avec l’aide de son collègue.” L’enseignement qu’elle retiendra ? Mettre soi-même le pied à l’étrier, en se mettant à la place du patient pour comprendre l’effet d’un harnais mal placé. “Résultat garanti, vous apprenez en 10 minutes !”


Un dernier coup de pouce

C’est vrai, ces manipulations effraient de prime abord. Mais “une fois qu’on connait, c’est très simple” assure Christine. N’hésitez donc pas à vous tourner vers les professionnels de santé qui vous entourent.


Pour plus d’informations: 

  • L’association française des aidants propose régulièrement des formations. Pour trouver celle qui vous convient, c’est par ici.
  • Il existe aussi des formations en ligne disponibles gratuitement, comme cette vidéo qui explique comment transférer une personne d’un lit médicalisé à un fauteuil.


Vous pensez que ces conseils pourraient aider un proche ?
Transférez-lui cet article.